Le prélèvement à la source pour les intérimaires



Comment fonctionnera le prélèvement à la source pour les intérimaires ? Votre agence pour l’emploi Menco Travail Temporaire vous en dit plus sur ce qui vous attend.

Si la mise en place a été décalée d’une année, c’est désormais officiel, le prélèvement à la source commencera à partir de janvier 2019. Mais comment cela fonctionnera-t-il si vous êtes en contrat d’intérim ?

Impôt à la source : qu’est-ce que qui va changer ?

Que l’on soit salariés, intérimaires, retraités ou chômeurs, nous sommes tous concernés par cette nouvelle application de la collecte de l’impôt sur le revenu. Terminé le paiement au tiers, trois fois par an, ou mensuel, étalé sur dix mois. L’impôt sur le revenu sera donc prélevé à partir de janvier 2019, directement sur les bulletins de salaire, par nos employeurs.

Cette nouvelle loi a été mise en place afin d’éviter les décalages d’une année, comme cela pouvait être le cas auparavant. De cette manière, un changement de situation ne risque plus de nous mettre dans des situations financières complexes puisque les prélèvements sont étalés sur nos 12 mois de salaire d’une année.

Le fonctionnement est-il différent lorsque l’on est intérimaire ?

À compter du 1er janvier 2019, si vous êtes en contrat d’intérim ce sera à vous d’effectuer les démarches auprès de l’administration fiscale afin de remonter vos changements de situation : naissance, déménagement, changement de travail et de salaire…

Mais pour ce qui est du reste, votre taux va être calculé en fonction de votre situation au moment de votre déclaration d’impôt sur le revenu. Il s’agit d’un taux personnalité qui prend en compte votre situation maritale ainsi que le montant des revenus que vous percevez.

Pas de gros changements si vous êtes embauché par une agence pour l’emploi en contrat de travail temporaire puisque votre taux est directement prélevé sur vos feuilles de paie, ou vos allocations chômage si vous avez des périodes de creux. Une fois la nouvelle déclaration d’impôt sur le revenu, le calcul revoit (ou non) le taux personnalisé et vous rembourse un éventuel trop-perçu. Et c’est reparti pour une nouvelle année...

Comment fait-on dans le cadre d’une nouvelle embauche ?

En cas de nouvel emploi, si vous commencez tout juste à travailler, pas de panique. Vous bénéficierez d’un taux non personnalisé, correspondant à la base d’une personne vivant seule, et sans enfant. Ensuite, votre montant de salaire net détermine le pourcentage d’imposition.

Par exemple, si dans le cadre de votre premier emploi, votre salaire net est inférieur à 1.367 €, vous serez imposés à hauteur de 0 %.

Si, par contre, vous justifiez déjà d’une expérience professionnelle, mais que vous démarrez dans une nouvelle entreprise, les données seront transmises par l’administration fiscale qui s’occupera de communiquer votre taux de prélèvement.

Finalement, c’est une bonne nouvelle dans l’ensemble qui vous assure d’être plus serein quant à vos dépenses du quotidien. En CDD, CDI ou en mission d’intérim, à coup sûr septembre ne sera plus le mois qui vous fait trembler !