Fiche métier : les travaux spéciaux



Une bonne dose d'adrénaline est nécessaire pour réaliser les travaux sur corde sur grandes hauteurs ou en milieu confiné. Intéressés par des emplois du secteur ? Votre agence d'intérim spéciale travaux spéciaux vous dit tout !

Les travaux sur corde qu’est-ce que c'est ?

Les travaux sur cordes concernent des interventions de grande hauteur ou en milieu confiné. Vous retrouverez les cordistes sur terre, en milieu confiné ou sur mer sur les secteurs suivant :

- les travaux publics en montagne : confortement de route, installation de pare-avalanche, de barrières et de filets, forage, ancrage, béton projeté, minage, héliportage, élagage, montage et entretien de parcs d’accrobranche ;

- le milieu urbain : nettoyage de vitres de monuments en particulier sur des architectures en verre complexes à nettoyer ; entretien d'immeubles d'habitation : zinguerie, tuile, chenaux, descente forcée, maçonnerie de réfection nez de balcon, peinture de façade, le tout sur corde ou nacelle ;

- l'industrie : montage et démontage de turbine difficilement accessible, nettoyage, dépoussiérage (désamiantage), sécurisation et réadaptations d'usines anciennes en fonction de l'installation de nouvelles machines, montage et maintenance de pylônes et éoliennes, nettoyage et maintenance de silos (farines, ciments…)

Quels contrats et salaires ?

Les travaux sur corde sont une activité de saison, car souvent effectués à l'extérieur. Les contrats de travaux spéciaux sont en majorité des CDD. Le pic de l'activité s'étend en général de juin à décembre, tant que la météo le permet. Côté salaires la fourchette de taux horaire varie en fonction du secteur d'activité et des compétences : chaque profil pourra négocier son salaire.

Qui peut postuler comme cordiste aux offres d'emplois de travaux spéciaux ?

Travailler dans le secteur des travaux sur corde est une vocation. Pour le milieu du TP avoir une bonne constitution physique est un plus, chaque secteur a ses particularités qui attirent sa typologie de profil.

Beaucoup de candidats viennent du monde de la montagne et souhaitent être cordistes ; cependant il est nécessaire :

- d'avoir des compétences professionnelles : peinture, maçonnerie, zinguerie, soudage, contrôle ressuage pour effectuer des missions précises sur les façades d'immeuble par exemple ;

- d'avoir une compétence reconnue ou d'une bonne formation avoir acquis de l'expérience sur le terrain ;

- de passer un diplôme de cordiste : CQP1 et CQP2 cordistes ou CATC qui ont comme première vocation de se sécuriser sur des accès difficiles. Chaque salarié est tenu de passer son SST (brevet de secouristes au travail). Selon les domaines d'intervention il sera nécessaire d'obtenir le SS4 amiante, le CACES nacelle… lesquels permettent une valorisation des profils.

Les travaux sur corde qu’est-ce que c'est? travaux spéciaux